Secrétariat

03 27 23 16 66

Polyclinique du Parc, 48 rue Henri Barbusse

59880 Saint Saulve

Protocole pour la Fécondation In Vitro

Protocole pour la Fécondation In Vitro

Suivi et stimulation en vue d’une FIV (4 à 6 semaines)

Il existe plusieurs protocoles et votre gynécologue choisira celui le plus adapté à votre cas particulier.
Le but de la FIV est d’engendrer une hyperstimulation contrôlée. Pour ce faire, 4 produits sont à notre disposition : Puregon, Gonal-f, Ménopur et Fostimon. Ces produits servent à faire pousser et maturer les follicules sur vos ovaires.
Dans le même temps, un autre type de produit a pour but de vous empêcher d’ovuler. Ce freinage est réalisé soit par du Décapeptyl soit par de l’Orgalutran ou du Cétrotide.
Stimulation et freinage sont réalisés sous forme d’injections sous cutanées quotidiennes (à réaliser entre 17h et 20h) dont le calendrier précis vous sera donné le jour de la délivrance des ordonnances.
Vous pourrez faire appel à une infirmière ou apprendre à vous faire vous-même les injections.
Pendant toute la durée du protocole, de l’acide folique 0,4 mg vous sera prescrit en prévention d’un certain type de malformation fœtale.

Consultations gynécologiques

Le suivi des stimulations en vue d’une FIV comprend échographies et prises de sang dont les dates et modalités seront fixées à l’avance.
La prise de sang doit être réalisée dans notre laboratoire (ouvert dès 7h).
Les échographies ont lieu entre 7h25 et 11h30.
Nous vous donnons oralement la conduite à tenir pour les jours suivants et vous rappelons entre 13h et 17h en cas de changement de conduites à tenir.

Obligations en vue de la ponction

La date et l’heure de la ponction seront fixées définitivement 36 à 48 heures avant.
Déposer votre dossier d’admission à l’accueil de la clinique pendant la stimulation ovarienne.
Prendre rendez-vous pour une consultation pré-anesthésique.
Cette consultation est légalement obligatoire avant votre hospitalisation. L’anesthésiste demandera un bilan sanguin ou un examen complémentaire s’il le juge nécessaire.
Elle est indispensable même pour les rares ponctions qui seront envisagées sous anesthésie locale ; en effet des imprévus (exemples : conditions de ponctions difficiles) peuvent exiger le recours à l’anesthésie générale.
Détenir une carte de groupe sanguin avec deux déterminations.

Pas de commentaire

Les commentaires ont été fermés.