Secrétariat

03 27 23 16 66

Polyclinique du Parc, 48 rue Henri Barbusse

59880 Saint Saulve

Le Centre de Procréation de Saint Saulve salué par ses pairs!

Le Centre de Procréation de Saint Saulve salué par ses pairs!

Une équipe au top techniquement et humainement !

Au sein de la clinique du Parc, à Saint-Saulve, le centre de procréation médicalement assistée (PMA) s’est développé sans arrêt depuis sa mise en place, en 1996. Le savoir-faire technique de l’équipe vient même d’être souligné par l’Agence de la biomédecine – qui dépend du ministère de la Santé -, au regard de ses résultats. Gynécologues et biologistes voient avant tout dans la première place qui leur est accordée un encouragement.

L’ Agence de la biomédecine n’a pas sorti un classement, énième du genre, portant sur l’activité de procréation médicalement assistée. Non, c’est une évaluation qu’elle a entreprise, pour la deuxième fois, en 2011, avec une année d’ajustement (tenant compte des fécondations réalisées en fin d’année 2011 et donc des naissances intervenues en fin d’année 2012), pondérant ses premiers chiffres de données statistiques (bassin de population, taille de l’établissement…). Et c’est au regard de tout cela que l’étude qui vient de sortir salue le travail de la clinique du Parc et du laboratoire de biologie en les plaçant en tête des résultats obtenus (1).

De même, le centre Saint-Saulvien se positionne en deuxième place pour le transfert d’« embryon frais », comprenez d’assistance à la procréation opérée de façon directe (sans congélation). « Nous y voyons avant tout un signe d’encouragement, pas un aboutissement, insiste le Dr Frédéric Lecompte, biologiste. C’est le résultat d’un travail mis en place dans de nouveaux locaux en 2004. » Petit clin d’œil à ceux qui ont porté la création du centre en 1996, les Drs Morizot et Gadeyne, soutenus pour le développement, il y a dix ans, par le PDG de l’époque, le Dr Denis Van de Velde.
« Nous poursuivons une politique d’individualisation et de personnalisation. L’écoute de chaque couple et l’investissement technique », ajoutent les Drs France Pinelle, Pauline Tiberghien et Cécile Tomaszewski, les trois gynécologues de l’unité de PMA.
Car si c’est bien le geste technique et le nombre de concrétisations qui ont été valorisés par l’Agence de la biomédecine, chaque membre du service est attaché à l’accueil,
aux explications qui aideront les couples à vivre la PMA. Leurs plus beaux mercis se lisent dans les sourires des bébés dont la photo est affichée dans toute l’unité.

1) Les données se décomposent en deux parties
– les données brutes (sans critères particuliers) : le centre de la polyclinique du Parc est le 1er centre de PMA de France (sur 110 centres privés et publics).
– les données affinées. L’Agence de la biomédecine applique un algorithme afin de pouvoir comparer les centres entre eux. Cet algorithme tient compte, entre autres, de l’âge des patientes ce qui varie d’une région à une autre. Après cet algorithme, le centre est classé 2e derrière le celui de Périgueux.


ZOOM

De nombreuses techniques

L’assistance médicale à la procréation comprend plusieurs techniques, indépendantes les unes des autres, : l’insémination artificielle, (stimulation ovarienne puis dépôt des spermatozoïdes par un médecin), la fécondation in vitro (la fécondation de passe en dehors du corps de la femme), la fécondation in vitro avec ICSI (en anglais “Intra Cytoplasmc Sperm Injection”; on appelle également cette technique micro-injection, fécondation assistée en fécondation avec micromanipulation).
Source: www.procreationmedicale.fr


A retenir

– 500 ponctions ont été réalisées en 2013 ; cette année, 650 sont envisageables.
– Il y avait 200 à 250 ponctions de 2000 à 2002.
– L’équipe est composée de 4 biologistes, 3 gynécologues, 3 secrétaires et 4 techniciens.
– La moitié des couples qui s’adressent au service habite le Valenciennois.
– Le 3000e bébé né grâce à la PMA naîtra cette année.
– D’autres centres de ce type existent dans la région. Tous s’entendent bien.

La Voix du Nord, 11/05/2014, article rédigé par Martine Kaczmarek

17 commentaires

Laisser un message